Jeanne d’Arc

C’est à l’époque romantique que se forgea l’image de l’héroïne nationaliste et sainte. Au XIXe siècle, après la guerre franco-allemande de 1870, Jeanne fut surnommée la « Bonne Lorraine » puisqu’elle était originaire de cette région. Elle incarnait alors l’esprit de revanche des Français.
Ce mouchoir reprend les représentations classiques de la « pucelle d’Orléans ». Au centre Jeanne d’Arc en armure brandit son épée et de l’autre main tient un étendard. Elle foule le drapeau anglais sur un champ de bataille. De part et d’autre de la scène deux encadrés narrent ses exploits.
Aux quatre coins du mouchoir, de petites saynètes légendées illustrent les temps forts de la vie de Jeanne : la maison de Jeanne à Dom Rémi, Jeanne d’Arc gardant les troupeaux, la tour qui servit de prison à Jeanne d’Arc à Rouen, le supplice de Jeanne d’Arc.