Le congrès de la paix

Le 25 février 1856, s’ouvre le congrès de Paris rassemblant les principaux acteurs de la guerre de Crimée. Il consacre la défaite de la Russie. Cette dernière accepte l’indépendance de l’Empire Ottoman et la neutralisation de la mer noire.
Autour d’une table douze hommes ont pris place. Sous la scène, figure le nom des participants et un extrait du discours de l’Empereur Napoléon III :

« L’ouverture des Conférences sous la Présidence du comte Walleski, eut lieu le 25 février 1856 dans l’Hôtel du ministère des affaires étrangères. Situés Quai d’Orsay. - Les plénipotentiaires des puissances belligérantes et alliées sont réunis à paris, pour décider des conditions de la Paix. L’esprit de modération et d’équité qui les anime tous font espérer un résultat favorable. »
Extrait du Discours de l’Empereur à l’ouverture de la session législative 4 mars 1856.