Les mouchoirs, reflets d’une préoccupation nationale

La guerre de Crimée (1853-1856) opposa la Russie impériale et une coalition comprenant l’Empire Ottoman, le Royaume-Uni, la France et le Royaume de Sardaigne. Les événements de cette guerre menée, pour la France, par Napoléon III, ont eu un retentissement important dans la société française de l’époque ; de très nombreux mouchoirs de cou (36 au total de 1854 à 1856) sont édités à l’époque sur les grandes batailles et les moments forts de ce conflit.
Purement démonstratif (bataille et siège) ou satirique, ils témoignent de l’intérêt du conflit pour les français.