La guerre de l’opium

La seconde guerre de l’opium dura de 1856 à 1860 et opposa la France et le Royaume-Uni à la Chine. Cette guerre peut être vue comme le prolongement de la première guerre de l’opium, d’où le nom qu’on lui attribua. En 1839, la Chine ayant saisi des caisses d’opium indien, l’Angleterre entreprit la guerre de "l’Opium ".
Sous l’Empereur Hien-Fonng (1851 -1862), l’assassinat de missionnaires chrétiens amena l’intervention franco-anglaise, la prise de Canton (1857), celle de Tien-Tsin et le traité de Tien-Tsin (26 juin 1858), qui admettait à Pékin des ambassadeurs français et anglais et ouvrait de nouveaux ports. Le traité fut violé, Pékin occupé (1860) et la Chine forcée de signer le deuxième traité de Tien-Tsin (24 oct. 1860).
Cinq mouchoirs furent édités sur ces événements entre 1859 et 1860.