Introduction

Changements atmosphériques, fluides en mouvement, variations lumineuses la peinture impressionniste rompt avec le passé en refusant l’idée de permanence. Les artistes, en cherchant à traduire la fugacité des sensations, développent une facture rapide dont l’effet immédiatement perceptible est de laisser apparente sur la toile la touche du peintre. La véritable révolution de l’impressionnisme repose dans cet aspect « non fini » de leur travail qui les situe aux antipodes de l’héritage classique.

Du point de vue iconographique, le groupe prolonge le mouvement réaliste et notamment l’œuvre de Manet. Leurs tableaux reflètent la vie contemporaine : modernité industrielle (chemin de fer, architecture métallique, percements des grands boulevards), loisirs nocturnes (théâtre et opéra, café-concert, bals) ou maritimes (scènes de plage, régates).

Composé de Monet, Degas, Renoir, Pissarro, Guillaumin, Sisley, pour les plus célèbres, le groupe impressionniste naît en 1874, date de la première exposition commune. La dernière a lieu en 1886.