La porcelaine tendre

Durant des siècles, les faïenciers européens ont cherché à percer le secret de fabrication de la porcelaine chinoise. En l’absence de kaolin et à défaut de maîtriser les cuissons à haute température, des céramistes italiens mettent au point à la fin du XVIème siècle la porcelaine tendre.

Les premières productions françaises proviennent de Rouen et de Saint-Cloud. Le 1er octobre 1673, Louis XIV accorde ainsi à Louis Poterat, fils d’Edme Poterat, l’autorisation de fonder une fabrique de porcelaine. Ces premières porcelaines portent un décor en camaïeu bleu de broderies et d’arabesques.

Dans la première moitié du XVIIIe siècle, la porcelaine tendre connaît un grand succès et devient la spécialité des manufactures de Saint-Cloud, Chantilly, Mennecy et Vincennes, transférée en 1756 à Sèvres.