De nouvelles représentations

Ce vitrail illustre la vision d’Ezéchiel dans la vallée des ossements (Ez. 37,1-14), sujet très rarement représenté.
Le prophète Ezéchiel agenouillé au milieu des ossements est tourné vers Yahvé sortant des nuées, tenant le globe terrestre tandis que s’accomplit la prophétie : dans cette plaine désolée couverte d’ossements humains, des hommes nus se relèvent et retrouvent leur chair.
Des quatre vents symbolisés par des chérubins souffle sur eux l’Esprit. D’autres personnages de l’Ancien Testament assistent au second plan à la scène développée dans un admirable paysage : une ville très finement représentée avec ses constructions à l’antique et un fleuve bordé d’arbres.

La scène est entièrement peinte à la grisaille sans aucun rehaut de couleur, avec une élégance et une virtuosité extraordinaire.Malheureusement sa lisibilité est rendue difficile par le grand nombre de plombs de casse.
Cette œuvre faisait partie d’un ensemble de verrières réalisées dans les années qui suivirent le saccage de la chapelle par les protestants en 1562. Certaines d’entre elles ont été remontées dans l’église Saint-Romain.