Les plus anciens vitraux conservés en Haute-Normandie

Les premiers vitraux connus dans la région datent de l’époque mérovingienne (2e moitié du VIIe siècle).
Les différents vitraux sauvegardés se composent de petites pièces de verres de couleurs vives, de belle qualité (il s’agit encore de verres sodiques de même composition que les verres antiques), découpées et assemblées dans des plombs de façon à former une sorte de mosaïque de verre. On ne note aucun élément de peinture.

Le chantier de fouilles de la cathédrale de Rouen, mené par Jacques Le Maho entre 1991 et 1993, a livré des éléments de verrières de l’époque carolingienne. Ornés de motifs et d’inscriptions à la grisaille, ceux-ci attestent de la présence et de l’usage du vitrail peint à Rouen dès la fin du VIIIe siècle. Mais il faut attendre le XIIIe siècle et la reconstruction de la cathédrale de Rouen à partir de 1200, pour suivre de manière précise le développement de l’art du vitrail en Normandie.