Le remaniement du château d’Eu au XIXe siècle

Construit par Catherine de Clèves et Henri de Lorraine, duc de Guise, le château d’Eu a été modifié de nombreuses fois, avec notamment deux chantiers importants au XIXe siècle.
Souhaitant renouer avec le passé, les deux architectes qui se sont succédés à Eu, Fontaine pour Louis-Philippe, Viollet-le-Duc pour le comte de Paris, se sont efforcés de retrouver un esprit, une empreinte, liée à la naissance du château, celle de la Renaissance française.

La décoration intérieure du château comportait déjà à l’époque de Louis-Philippe des vitraux : ceux réalisés pour les fenêtres du cabinet de toilette attenant à la chambre de la Reine et ceux de la chapelle du château.
À partir de 1874, Viollet-le-Duc entreprend des travaux au château. Dès 1875, la correspondance entre l’architecte et son commanditaire, le comte de Paris, signale les premières avancées concernant la partie nord de l’édifice. À l’époque du roi Louis-Philippe, cet espace comprend une large salle à manger, que le petit-fils du roi et son architecte veulent modifier. Une nouvelle galerie, moins large, est construite. C’est elle qui accueillera les vitraux.
Les dessins ne sont donnés qu’en juillet 1879, quelques mois avant la mort de Viollet-le-Duc. La réalisation est confiée à Eugène-Stanislas Oudinot (1827-1889), qui avait déjà travaillé pour l’architecte à Notre-Dame de Paris, à Saint-Denis et à la Sainte-Chapelle de Vincennes. Terminé en 1880, l’ensemble a été restauré en 1978.