Une image de la beauté grecque

Dans cette statuette en bronze qui est malheureusement assez usée, on peut reconnaître un jeune homme qui se caractérise, non par sa force virile, mais par une forme de beauté masculine particulière. Son corps et sa musculature ont une forme harmonieuse sans être excessivement développés. Sa posture exprime une forme de nonchalance, de souplesse propre au dieu. Mais ce qui le caractérise surtout comme une image de beauté, ce sont ses cheveux longs qui tombent en mèches bouclées sur ses épaules (on le distingue à peine sur cette statuette). Il s’agit d’une convention de représentation de ce dieu, qui remonte probablement à l’époque de la Grèce archaïque (VIIe-VIe siècles avant J.-C.) et qui a été transmise aux artistes romains.
Apollon est ici également doté d’un de ses attributs caractéristiques : le carquois. Apollon pouvait aussi être un dieu vengeur : cette fonction est symbolisée par l’arc et les flèches (c’est en effet à coups de flèches qu’il tue les enfants de Niobé). Ici le dieu tenait sans doute un arc dans sa main gauche, mais il n’a pas survécu jusqu’à aujourd’hui. Cette image évoque donc tout autant la beauté du dieu que son caractère vengeur et cruel.