L’ivresse de Bacchus

À l’époque romaine, c’est sous les traits d’un jeune homme que Bacchus est le plus couramment représenté. Mais depuis l’époque de la Grèce archaïque et classique, Bacchus-Dionysos est aussi représenté sous les traits d’un homme d’âge mûr portant la barbe et vêtu d’une longue robe (on retrouve cette image sur de nombreuses céramiques grecques).
C’est cette représentation qui apparaît ici en relief sur une plaque de verre bleu : le personnage de gauche est barbu avec une longue tunique, et il est doté en outre de deux des attributs habituels de Bacchus, une couronne de feuillage et un canthare (c’est-à-dire une coupe à boire) qu’il tient dans sa main droite. Il est accompagné d’un personnage féminin : c’est Ariane, la mortelle abandonnée par Thésée, que Bacchus a épousée.
Bacchus est donc figurée ici explicitement comme un banqueteur. C’est comme si le dieu venait de sortir d’un banquet prolongé : il porte encore la couronne de feuillage et la coupe à la main, il est ivre et a du mal à marcher tout seul, c’est pourquoi il s’appuie sur Ariane en passant son bras derrière ses épaules. Ce type de représentation était très courant en Grèce classique et hellénistique (Ve -IIe siècle avant J.-C.). Il est donc repris sur cette plaque de verre d’époque romaine, datée du Ier siècle après J.-C., sans que nous sachions exactement quelle était la fonction exacte de cet objet (élément de décor d’un meuble ou coffret ?).