La naissance de Bacchus

Bacchus est le fils de Jupiter et de Sémélé. La naissance du dieu se déroule dans des conditions extraordinaires : Sémélé, foudroyée à la vue de Jupiter, ne peut mener à terme l’enfant qu’elle porte. Jupiter le coud dans sa cuisse et donne plus tard naissance à Bacchus. Comme ce dernier est né de l’union de Jupiter et d’une mortelle, Junon, l’épouse légitime mais jalouse de Jupiter, poursuit Bacchus et le frappe de folie. Ce dernier va alors errer dans différentes régions, jusqu’en Phrygie où il est purifié par la déesse Cybèle.
Bacchus mène ensuite une expédition guerrière en Inde, et en revient victorieux ; sa victoire est célébrée par un grand cortège, où le dieu est accompagné de toute une foule de personnages (satyres, bacchantes) et d’animaux (son char est tiré par des panthères ou des lynx). D’autres épisodes sont rapportés à son sujet, notamment sa rencontre avec Ariane sur l’île de Naxos, où elle avait été abandonnée par Thésée. Bacchus l’épouse avant de l’emmener sur l’Olympe, où il trouve enfin sa place parmi les autres dieux.

Les épisodes relatant les aventures de Bacchus sont donc assez nombreux ; ils reflètent les différentes attributions qu’on lui rapporte habituellement. Il est tout d’abord le dieu du vin et de l’ivresse : c’est lui qui préside aux fêtes et banquets où le vin joue un grand rôle. Dans la Grèce antique, les représentations dramatiques, qu’elles soient comiques ou tragiques, font également partie des fêtes en l’honneur de Dionysos-Bacchus. En effet, le théâtre est dans l’Antiquité une activité étroitement liée aux pratiques religieuses. Bacchus est donc également le dieu protecteur du théâtre.