Qu’en disent les textes antiques ?

Ovide (poète romain du Ier siècle avant J.-C.) raconte l’histoire de Diane et Actéon ; il décrit ainsi Diane allant au bain :
« Il était une vallée aux fourrés denses de pins et de cyprès aigus, nommée Gargaphié, consacrée à Diane, la chasseresse court vêtue. (...) Une source transparente y fait entendre le bruit d’un filet d’eau, et remplit un large bassin entouré d’une ceinture de gazon. La déesse des forêts, après les fatigues de la chasse, avait l’habitude d’y venir baigner d’eau limpide son corps virginal. Quand elle y fut entrée, elle remit à l’une de ses nymphes, qui a la charge de ses armes, son javelot, son carquois et son arc détendu ; une seconde reçu sur ses bras la robe qu’elle y déposa ; deux autres délacent les sandales qui emprisonnent ses pieds. »
(les Métamorphoses, III, 156-168, traduction J. Chamonard)