L’image d’une dévotion envers Diane

Sur une mosaïque découverte à Lillebonne, Diane est figurée sous ses traits traditionnels. Elle apparaît ici au centre de l’image, sur un piédestal : vêtue d’une tunique courte, elle s’apprête à sortir une flèche de son carquois, et tient dans sa main gauche un arc. La divinité est ici en pleine action avec ses genoux fléchis.
Mais le plus intéressant dans cette image, c’est que la déesse n’est pas représentée comme un être vivant prenant part à un épisode mythologique : au contraire, elle est figurée ici sous forme d’une statue en bronze (elle est d’une couleur verte) qui prend place dans une scène de la vie quotidienne. Cette image nous permet de visualiser de manière précise quelle place les représentations des dieux tenaient dans la vie quotidienne des Romains.
L’ensemble de la mosaïque représente quatre épisodes d’une grande chasse au cerf. Dans l’épisode figuré ici, le maître (sans doute l’homme au premier plan à droite qui tient une cruche et une patère) vient honorer Diane, afin qu’elle lui soit favorable pendant la chasse qu’il s’apprête à faire. L’homme à gauche, debout devant l’autel et vêtu d’une tunique orange, est sans doute un prêtre qui mène la cérémonie. Cette mosaïque illustre donc la pratique d’un riche Romain, mais il est fort probable que les Romains et Gallo-romains plus humbles pratiquaient les mêmes rites devant de petites images des dieux (statuettes en bronze ou en terre cuite).