Vénus au miroir

Nous avons ici affaire à un autel en pierre qui est sculpté sur ses quatre faces, d’un relief représentant chacun un dieu romain. Vénus est bien reconnaissable sur cette face : sa nudité est mise en valeur par un manteau qui passe dans son dos et recouvre sa jambe gauche.
Elle est en train de faire un geste qui lui est caractéristique : elle tient de la main droite un pan de son manteau, tandis que l’autre main est levée devant son visage et tient un miroir (une plaque ronde en bronze ou en argent poli). Vénus est donc en train de se regarder dans ce petit miroir à main. On la trouve parfois en train de se coiffer en se regardant dans ce miroir. Cette manière de représenter Vénus est très courante dans l’Antiquité car elle reflète parfaitement les attributions de la déesse : en se regardant dans le miroir, elle admire et célèbre sa propre beauté, et par là même l’amour qu’elle symbolise.