Les prothèses de jambe

On imagine aisément que les premières prothèses ont été constituées par un appareillage de fortune. L’homme amputé d’un membre inférieur eut sans doute recours à des bâtons ordinaires sur lesquels il s’appuyait, modifiés par la suite en béquilles, terme qui apparaît au XVIIe siècle.

Mais ce fut Ambroise Paré qui conçut le premier une prothèse de cuisse. La "jambe des pauvres" construite en bois était fort rudimentaire. Par souci d’esthétique, Ambroise Paré conçut pour les riches des prothèses plus complexes, revêtues d’une armature métallique qui dissimulait un pilon articulé. Mais le poids considérable la rendait finalement moins fonctionnelle que "la jambe des pauvres". De la jambe d’Ambroise Paré naquit le cuissard à pilon, dont le principe est resté en vigueur jusqu’au début du XXe siècle.