Une opération délicate

Déjà pratiquée à la Préhistoire avec de simples silex tranchants, cette opération a pour but de relever les os enfoncés dans la boîte crânienne ou de percer le crâne pour permettre l’épanchement d’un liquide qui compresse le cerveau.

La trépanation peut avoir été pratiquée pour des raisons religieuses à la Préhistoire mais ce n’est pas le cas à l’époque gréco-romaine où son usage thérapeutique est clairement attestée.

Le trépan est un outil de perforation destiné à découper une pièce osseuse circulaire. Le vilebrequin chirurgical apparaît au XVIe siècle. Sa manipulation mobilise les deux mains de l’opérateur, qui doit à la fois tourner le vilebrequin et exercer une pression continue sur le trépan. Cet instrument figure dans les boîtes de chirurgie jusqu’au milieu du XXe siècle.