Introduction

La sculpture sur ivoire en Haute-Normandie touche des domaines de représentations très variés, qu’illustrent la variété des collections qui les abritent ajourd’hui. Principalement actifs à partir de la Renaissance, les sculpteurs répondent à leurs commanditaires, riches et nobles nourris désormais d’une double culture, religieuse et mythologique. Ces deux influences se côtoieront dans la petite sculpture jusqu’au XIXe siècle. Parallèlement, on voit la réalisation de portraits de petite taille, plus discrets et accessibles que leurs équivalents monumentaux, grandeur nature, en pierre ou en bronze.