Histoire de la commande

Histoire de la commande

Au lendemain de la Grande Guerre, la Ville d’Elbeuf décide, comme la plupart des communes françaises, d’ériger un monument à la mémoire des soldats tombés pendant le conflit. Une souscription est lancée en avril 1919, et un comité en charge du suivi du projet se constitue en février 1920. La souscription recueille 166 044 francs, complétés par un soutien de la Ville, à hauteur de 20 000 francs, et de l’Etat, pour 10 000 francs. C’est donc un budget confortable, qui permet le lancement d’un concours relativement ambitieux auquel se présentent sept sculpteurs.

Le choix se porte sur le rouennais Albert Guilloux avec son projet intitulé Pro Patria. Il devance ainsi son propre frère Alphonse, ainsi que deux sculpteurs nés à Elbeuf mais connaissant alors un début de carrière prometteur au niveau national : Georges Chauvel (1886-1962) et Robert Delandre (1879-1961). Ce dernier, né à Elbeuf et auteur dans la même ville du monument aux morts de la guerre de 1870 ainsi que du monument aux morts de la paroisse Saint-Jean, polémiquera dans la presse locale sur le choix du jury qui, selon lui, s’est porté sur un projet pas assez belliqueux.

Le monument est finalement érigé sur la place de l’Hôtel de Ville et inauguré le 12 novembre 1922. Il se dresse près des lieux de pouvoir, face à la mairie et près de la Chambre de commerce. Pour sa réalisation, Guilloux s’adjoint la participation de l’architecte Léon Craste et d’un entrepreneur elbeuvien en charge des fondations.

© photo : Frédérique Berson