Restauration de l’œuvre

Restauration de l’œuvre

L’œuvre La jeune fille en bleu a été restaurée en avril 1998, dans l’atelier de Madeleine Fabre à Paris.

La peinture a été décrassée, nettoyée de traces de moisissures anciennes et décapée du vernis oxydé. Deux parties étaient abîmées et ont été restaurées par l’ajout au verso de la toile d’origine de patchs de toile pour consolider des restaurations au mastic. Puis, il a fallu recourir à une intégration picturale de la lacune et appliquer un glacis d’harmonisation sur les coulures inesthétiques dans l’angle bas droit, ainsi que sur de petites tâches en extrêmes bords en haut et en bas du tableau où l’huile de lin était oxydée.

Restituée au musée Canel le 16 juillet 2005, l’œuvre est aujourd’hui en excellent état. La toile est parfaitement tendue, les restaurations au mastic n’ont pas bougé et ne sont visibles qu’à la lumière rasante.

Le tableau présente un vernis léger préservant l’aspect "d’inachevé" de l’œuvre.

Après sa restauration, le tableau a été exposé sur les cimaises du musée Canel, un an après la réhabilitation du musée en 2004.