Une berline rococo

Pur produit du style rocaille, ce carrosse de corps est caractérisé par la profusion de lignes et d’ornements contournés. Les différents décors sont tous d’inspiration néo-classique et entièrement réalisé sur fond d’or.
Le style rocaille ou rococo s’inspire des décors des grands hôtels particuliers parisiens du début du XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XV. Il tire sa dénomination de l’emploi répété de rochers artificiels, coquilles ou grottes qui abondent dans les jardins du XVIIIe siècle.
Peinture essentiellement ornementale, le Rocaille se construit autour de thèmes puisés dans la fantaisie, l’érotisme ou l’exotisme, s’adressant plus aux sens qu’à l’esprit. Le sujet est souvent prétexte à la représentation d’étoffes précieuses, d’accessoires ornés destinés à évoquer une atmosphère sensuelle et artificielle.
Le style rococo s’étend à tous les arts décoratifs, se développant en France avant de rayonner dans le reste de l’Europe.
Repeint quelques années après sa fabrication, à la naissance de l’empire brésilien en 1822, la décoration de la berline est confiée à l’artiste Francisco Pedro de Amaral (1798-1831), premier peintre du roi Jean VI de Portugal, puis de l’empereur Pedro Ier.
Son identification a pu être menée à bien grâce à la publication, en 1829 à Rio de Janeiro, d’une explication allégorique des modifications entreprises sur le carrosse. L’artiste lui-même y précise qu’il s’agit du premier « Carrosse de S.M. L’Empereur ».