Le nouveau-né

L’ensemble est flexible en particulier la tête afin de pouvoir mettre la poupée dans toutes sortes de positions pour expliquer les différentes présentations. Les parties dures, sensibles à la palpation, sont le crâne avec la présence de la fontanelle, la colonne vertébrale portant le nombre exact de vertèbres, le thorax, les coudes, les genoux et même les talons.
Pieds et mains sont bien individualisés car il est important pour la sage-femme qui travaille en aveugle de repérer le membre droit et le membre gauche lors de l’extraction de l’enfant.
La tête, dont le nez est modelé, les oreilles cousues et les cheveux dessinés à l’encre, a la bouche ouverte. On peut y introduire le doigt jusqu’à une profondeur de 5 cm et apercevoir la langue. Ce détail est important car il permet a la sage-femme d’introduire deux doigts dans la bouche pour faciliter le passage de la tête lors d’une présentation de l’enfant par le siège. Ainsi l’élève pouvait répéter sur la machine ce que l’on appelle la manœuvre de Mauriceau.