Le parterre de fleurs

Les tapisseries médiévales présentent souvent une nature riche où évoluent les animaux et où la végétation est abondante. Ici, le sol bleu de la tapisserie est parsemé de diverses fleurs : on distingue notamment des fraisiers, de grandes iris, des trèfles, et des massifs de sorbiers et de rosiers qui entourent le courtil.
Les fleurs ont très souvent un sens allégorique ; ainsi, l’iris et surtout la rose sont des attributs personnels adoptés par le roi Charles VII. On retrouve leur représentation sur de nombreuses tapisseries de l’époque.