La Vierge à l’Enfant ou Vierge du Vœu

Fort d’une spécialité originale liée à l’artisanat séculaire et encore actif de la sculpture sur ivoire, le Château-Musée de Dieppe vient d’acquérir à Marseille le 10 décembre dernier une pièce exceptionnelle, monumentale, et offrant des résonances particulières avec le patrimoine haut-normand.
La Vierge à l’enfant, signée par Louis Raymond Brunel (1818-1882) en 1857, est en effet exceptionnelle en raison de sa taille, monumentale pour un ivoire dieppois : Haute de 34 cm (48 cm avec son socle en marbre noir), elle devient l’une des plus hautes statuettes en ivoire des collections, après le Saint Jacques de Georges Adolphe Souillard, réalisé près de 50 ans plus tard.
Brunel, né à Dieppe, élève de Meugniot, s’était installé en 1841 sur le quai Henri IV, puis au 4 de la Grande Rue. En 1868, il devint le président fondateur de la Société des ivoiriers dieppois, et représenta ses collègues dans les grandes expositions nationales et internationales jusqu’à sa mort en 1882.