La Vierge du Vœu de Lecomte

Si l’œuvre est monumentale, est l’est pourtant moins que son modèle, la Vierge du Vœu très connue des rouennais, puisqu’elle orne depuis 1954 une chapelle du bas-côté sud de la cathédrale de Rouen. Elle est l’œuvre du sculpteur L. Lecomte, en 1777, et a remplacé au XVIIIe siècle une statue de la Vierge plus ancienne, baptisée ainsi suite à la grande peste qui avait affecté la ville en 1637.
La statuette de Brunel est donc une réduction de la Vierge du Vœu. On y reconnaît sans peine l’Enfant s’abandonnant dans les bras de sa mère, laissant tomber son bras gauche, qui se détache ainsi du corps de la sculpture.
Sans doute réalisée pour un commanditaire bien particulier, elle commémore probablement un événement important.
Soulignons ici - mais sans certitude qu’il y ait une relation établie - que la date de 1857 correspond au 500e anniversaire de la première statue de la Vierge présente sur l’autel du jubé de la cathédrale, en date de 1357.