Le Saint Jacques par Souillard

De la même manière que Brunel a réduit la Vierge du Vœu, Georges Adolphe Souillard (1854-1935) a réduit en 1902 le Saint Jacques monumental qu’avait sculpté le dieppois Eugène Bénet pour remplacer au trumeau du grand portail de l’église Saint-Jacques de Dieppe, une sculpture plus ancienne du XVIe siècle, partiellement disparue, et dont le musée conserve la tête et peut-être un détail supplémentaire.
Il est un peu plus grand (35 cm) que la Vierge de Brunel, et est monté sur un socle en marbre, qui porte les inscriptions dédicatoires au curé de la paroisse : « MONSIEUR L’ABBÉ RICHER / SES PAROISSIENS et SES AMIS / HOMMAGE de RECONNAISSANCE ».