L’actrice favorite de Racine

La Champmeslé remporte de nombreux succès sur la scène parisienne et devient un temps la maîtresse de Jean Racine (1639-1699) ainsi que son interprète favorite. Il lui confie tous les grands rôles féminins de ses pièces. À chaque création, l’anthousiasme saisit les foules ; Marie Desmares triomphe ainsi dans Bajazet (1672), Mithridate (1673), Iphigénie (1674) créée à Versailles, Phèdre (1677). Cette dernière pièce marque cependant sa rupture avec Racine. Devenu comme Boileau un des historiographes du Roi, Racine décide de se ranger en épousant Catherine de Romanet et en abandonnant le théâtre.
La Champmeslé continue sa carrière d’actrice tout en maintenant à son répertoire des tragédies de Racine. Celui-ci reste très apprécié à la Cour et doit même céder devant l’insistance de Mme de Maintenon qui lui réclame des tragédies à sujet biblique pour son institution de jeunes filles de Saint-Cyr. Esther puis Athalie sont ainsi inaugurées devant le Roi et la Cour par les pensionnaires de l’institution.