Place de l’œuvre dans un contexte historique et géographique Contexte et problématique

Place de l’œuvre dans un contexte historique et géographique Contexte et problématique

Cette toile, de Jugelet, est l’une des premières représentations du mascaret et figure avec grande précision ce phénomène naturel qu’est le mascaret. Cette vague remontant la Seine depuis son embouchure jusqu’à Rouen. Elle pouvait glisser à presque 40 km/h et faire jusqu’à 2.50 mètres de hauteur. La vague représentait un réel danger pour la navigation auquel les bateaux devaient s’adapter en se mettant par exemple au milieu du fleuve pour éviter de se retrouver contre les quais. Aujourd’hui le flot existe toujours mais il ne fait que quelques centimètres de hauteur. Sa quasi-disparition est due aux nombreux travaux d’aménagement du fleuve. Les derniers témoignages d’une grande vague en Seine datent des années 1960.

Il est certain que cette toile a été peinte en atelier mais nous ignorons si le peintre, natif de la région, s’est rendu à Caudebec pour observer le phénomène ou a réalisé cette toile d’après une gravure. Manifestation naturelle à la fois surprenante mais aussi dangereuse, on constate alors que le mascaret attire les foules depuis toujours : depuis le XIXe siècle, le mascaret est une véritable attraction aussi bien pour les touristes que pour la population locale, comme l’attestent les nombreuses illustrations.

Caudebec-en-Caux - Le Mascaret. La vague s’est retirée. Foule dense jusqu’à l’Hotel de ville.. PHO NB P Mase 1955. Source : Paris Normandie.
© Coll. MuséoSeine