Le cabillaud crucifié

Le poisson et la croix sont deux des principaux symboles du christianisme.
Véritable confession de foi chrétienne, le poisson, qui s’écrit dans la langue des évangiles « Ichtus », est adopté très tôt comme idéogramme du Christ. Et pour cause, le nom grec d’ « ICHTUS » correspond à l’acrostiche formé à partir des premières lettres de la locution Iesos Khristos Theou Uios Soter, c’est-à-dire « Jésus-Christ, Fils de Dieu, Sauveur ». Mais le symbole christique du poisson renvoie également au rite baptismal (le bassin qui contient l’eau du baptême, « piscina », signifie littéralement « l’étang aux poissons »), à la parabole des apôtres pêcheurs d’hommes, à l’eucharistie où le pain et le vin sont souvent associé au poisson, et au Déluge originel, où les poissons furent épargnés par la colère divine.
Dans le tableau, le cabillaud, crucifié, représente le Christ sur la croix. Et même si à l’origine la croix était l’instrument de la souffrance et de la mort de Jésus, du fait de la résurrection elle devint très rapidement le symbole de la vie éternelle et plus largement de la religion chrétienne.