La création d’une parure de lit

L’opportunité s’est présentée d’acquérir en vente publique un lot de damas de soie cramoisie tissée à Gênes aux XVIe et XVIIe siècles, ainsi que des glands de passementerie anciens. Après consultation d’experts et de documents historiques, une parure de lit a été reconstituée sur le modèle de la peinture de Carpaccio, Le Songe de sainte Ursule (Venise, Galerie de l’Académie), peint vers 1490 : même ciel de lit à festons ornés de glands dorés.
Afin de préserver cette garniture en tissus anciens, une seconde parure en tissu moderne (coton damassé), composée d’un ciel de lit à pentes droites bordées d’un galon d’or, a été réalisée et sera présentée en alternance.