Un décor maçonnique

Sur l’autre côté, un décor maçonnique complexe d’inspiration anglaise comporte une ruche (symbole du travail) et une colombe (symbole de paix) ; la lune et le soleil et plusieurs symboles maçonniques tels que équerre et compas, maillet, truelle, colonnes, étoile à six branches portant la lettre G. Sous le soleil, deux mains enlacées représentent la fraternité qui unit les francs-maçons.
A ce jour, aucune trace de l’appartenance de Paul-Alexandre Chancerel à la franc-maçonnerie n’a pu être retrouvée dans les archives. Il semble pourtant peu vraisemblable que l’acquisition d’un objet à décor maçonnique soit fortuite. S’agit-il d’un achat effectué par un capitaine lors d’une escale vers l’Islande pour l’offrir à son armateur ? Si dans ce cas le décor maritime va de soi, se peut-il qu’un objet à décor maçonnique ait été acquis par mégarde ? La taille imposante du pichet, et son inscription personnalisée, en font un objet de prix, dont on imagine mal que le décor ait pu être choisi sans discernement...
En dépit de ses décors explicites et de son inscription, les circonstances de la commande de ce pichet restent mystérieuses.