Un pichet patronymique

Le décor allégorique maritime est surmonté de l’inscription patronymique « Alexander Chancerel Fécamp ».
Les inscriptions personnalisées sont rares, car il s’agit nécessairement de décors exécutés sur commande. Cependant, grâce à un ingénieux système d’impression par transfert proche du principe du « décalcomanie », on pouvait choisir une pièce de poterie, et s’y faire ajouter un nom et une date, ou un motif particulier dans des délais très brefs, ce qui laissait la possibilité à des navires de passer une commande pendant le temps d’une escale.
Selon la famille donatrice, ce nom serait celui d’Alexandre-Paul Chancerel, (1847-1921), armateur à la grande pêche à Terre-Neuve et à Islande, président du Tribunal de Commerce de Fécamp de 1893 à 1897, et président du Syndicat des armateurs à la grande pêche depuis sa fondation en 1892.
Cependant, on sait que la Garrison Pottery a produit ce type de décor vers 1825. Ce serait donc plus vraisemblablement pour son père, prénommé Paul-Alexandre (1811-1885), que le pichet aurait été réalisé. Déclaré « Marchand de fer » en 1846, Paul-Alexandre est mentionné comme « propriétaire et armateur » sur son acte de décès en 1885. Il a donc connu une ascension sociale importante.