L’Europe après le Congrès de Vienne de 1815

Depuis le début de la Monarchie de Juillet, la France est tenue à l’écart des autres puissances européennes. Par ses efforts diplomatiques, le roi Louis-Philippe n’a de cesse de vouloir renverser cette tendance, vis-à-vis notamment du puissant voisin et rival anglais.
Une première rencontre entre les souverains français et anglais est organisée au château d’Eu en septembre 1843, avant une visite de Louis-Philippe à la reine Victoria d’Angleterre un an plus tard, au château de Windsor. Une dernière entrevue aura lieu à Eu en 1845.
Provost-Dumarchais a su évoquer en quelques scènes une rencontre qui, par l’atmosphère dans laquelle elle s’est déroulée, s’est réellement révélée cordiale. Cela ne doit pas néanmoins faire oublier l’importance politique de cet évènement, l’un des plus saillants de la Monarchie de Juillet.