Une composition académique

Cette représentation s’inspire de styles artistiques différents ; d’une facture à la fois classique, on retrouve néanmoins une influence victorienne.
Une forte symétrie structure sa composition, selon un axe formé d’une scène centrale et de deux médaillons. L’un, situé dans la partie supérieure de la toile, renferme le profil de la jeune reine Victoria d’Angleterre, alors que l’on reconnaît aisément Louis-Philippe dans la partie inférieure de la toile, dans l’autre médaillon.
Entre ces deux portraits, au centre, Provost-Dumarchais peint la remise à Louis-Philippe de l’ordre de Jarretière, l’un des plus anciens ordres de chevalerie britanniques.