Œuvres commentées

Une élégante pendulette de voyage signée Honoré Pons

Le luxe et la finesse d’une pendulette de voyage


L’Association de l’horlogerie aliermontaise a acquis pour le musée de l’horlogerie un petit réveil de voyage estampillé Honoré Pons. Cette pièce apporte une nouvelle confirmation des qualités créatives et professionnelles d’Honoré Pons, venu de Paris, en 1807, pour relancer l’activité horlogère de Saint-Nicolas d’Aliermont. Le réveil est d’une grande qualité de fabrication, le poli de tous les aciers est impeccable et la platine avant est traitée avec un joli satinée d’un indéniable effet décoratif.

Haute de 15,3 cm, le boîte du réveil est en acajou plaqué noir (probablement de l’ébène) en forme de borne arrondie.
Les pieds, les poignées et les montures sont en laiton ciselé. Le cadran argenté indique les heures en chiffres romains ; les chiffres arabes inscrits sur un petit disque intérieur, indiquent les heures pour le réveil. Les aiguilles sont de style Bréguet. La sonnerie est sur gong et sur timbre. Ce dernier est dissimulé dans la base du réveil. Le mouvement est en laiton à deux platines arrondies avec trois piliers et comptent deux barillets. L’échappement, signé Honoré Pons, est une version modifiée de son échappement hélicoïdal breveté en 1829.


Bibliographie et photographie A. Lemaire, Un échappement inhabituel, in Bulletin de l’ANCAHA n°105, printemps 2006, p.43-47.
Réveil de voyage Ateliers d'horlogerie à Saint-Nicolas d'Aliermont (1908) Estampilles Pons Roue de huitaine et pignon Sonnerie à râteau

vide