Œuvres commentées

Le laboratoire d’Albert Cerfon, chimiste-teinturier à Elbeuf

Le laboratoire chez Albert Cerfon


En 1994, Mme Piger donne au Musée de l’agglomération d’Elbeuf le laboratoire de son grand-père, Albert Cerfon. Cet ensemble remarquable datant des alentours de 1900 se compose de près de 400 pièces.

Avant d’être celui d’un teinturier, ce laboratoire est celui d’un chimiste, composé de fours, de ballons, de cornues... On y trouve également des ustensiles plus énigmatiques pour le profane : réfrigérant de Liebig, lampe de Berzélius, gazomètres de Régnault... Plusieurs matériaux, plus ou moins précieux, ont été utilisés pour sa réalisation : verre, terre, cuivre, mais aussi cristal de Bohême, porcelaine de Saxe ou de Bayeux...
Différentes manipulations sont possibles : un pièce peut connaître plusieurs usages, et être associée à d’autres en fonction des recherches menées et des opérations souhaitées : distillation, calcination...
Ce laboratoire n’a pas été utilisé dans les ateliers des usines : il s’agit avant tout d’un outil de recherche, utilisé par Albert Cerfon à son domicile pour trouver et tester de nouvelles nuances. Un constant travail d’innovation était en effet nécessaire pour suivre les fluctuations du marché et résister à la concurrence.
Rare exemple complet conservé de laboratoire de teinturier, cet ensemble témoigne de l’important travail de recherche appliquée engendré par l’industrie textile.


Ce dossier reprend une partie de l’exposition Le Laboratoire des couleurs, teindre la laine en Normandie co-organisée par les musées d’Elbeuf et de Louviers. Cette exposition s’est déroulée du 26 mai au 2 septembre 2007 au musée municipal de Louviers.
Le commissariat scientifique de l’exposition a été assuré par les musées d’Elbeuf (Nicolas Coutant et Jérôme Tabouelle) et de Louviers (Leslie Dupuis).
Le laboratoire d’Albert Cerfon sera visible dans les nouveaux locaux du musée de l’Agglo d’Elbeuf à partir de 2010.
Le laboratoire chez Albert Cerfon Portrait d'Albert Cerfon Atelier de teinture en pièce (haut gauche), Atelier de teinture en laine (haut droite), Un atelier de teinturerie vers 1900 (bas gauche), Les cuves à indigo Blin et Blin à Elbeuf (bas droite) Le quartier Puchot avant la reconstruction (gauche) La reconstruction du quartier Puchot (droite)

vide